Comprendre les travaux d’isolation de toiture

isolation toiture

Une mauvaise isolation de toiture peut grever jusqu’à 30 % de plus la facture mensuelle d’énergie. Si tel est le cas, il est temps de réaliser des travaux d’isolation. Connaître au préalable tout ce qu’il y a à savoir sur les options techniques, les matériaux et les coûts est indispensable. Si les combles ne sont pas utilisables, l’isolation du plancher du grenier est la solution la plus simple. Les combles aménagés nécessitent toutefois l’isolation de la toiture en pente.

Importance de l’isolation de toiture

Le toit est la partie de la maison la plus exposée aux rigueurs de la météorologie. Si cette composante est mal isolée, la chaleur estivale, le froid et l’humidité s’immisceront facilement. Les scientifiques admettent que cette déficience peut représenter jusqu’à 30 % des déperditions thermiques totales d’une construction. Le bâtiment aura de ce fait besoin d’un approvisionnement en énergie plus substantiel pour préserver le confort des occupants au fil des saisons. Une bonne isolation thermique de la toiture effectuée par des professionnels tels que RMC Toiture réduira substantiellement les variations de température dans le logement. L’énergie dissipée pour le chauffage et la ventilation sera ainsi limitée et il en résultera d’appréciables économies d’énergie. Une bonne isolation de la toiture protégera également celle-ci des intempéries : le vent, la neige, la pluie auront peu de prise.

Les obligations légales

En Wallonie, on estime que la moitié de l’isolation du toit est médiocre. En Flandre, cette carence affecterait environ 400 000 maisons. Pour déterminer le niveau d’isolation thermique, la référence est la Directive PEB. Les règles de cette directive sont applicables à tous les bâtiments qui nécessitent un permis d’urbanisme. La complexité de ces principes incite à faire appel au savoir-faire d’entreprises reconnues comme RMC Toiture. La Directive Européenne sur la Performance énergétique exige que le niveau de chaque élément de construction respecte un coefficient maximal de transmission thermique (U). Ce chiffre indique la quantité de chaleur qu’une paroi laisse passer, par unité de temps et de surface, lorsqu’une différence de 1 °C se manifeste entre les deux côtés. Les propriétaires qui enfreignent ces normes sont passibles d’amendes très élevées. Faire appel au professionnalisme de RMC Toiture n’est donc pas superflu. Un niveau d’isolation global du bâtiment (K) est aussi imposé : il ne peut dépasser le coefficient 40 pour les habitations individuelles et celui de 45 pour les bureaux.

Le choix de l’épaisseur est-il important ?

L’épaisseur du matériau utilisé est un point crucial dans l’isolation de la toiture. La laine minérale, c’est-à-dire la laine de verre ou encore la laine de roche, demande une épaisseur de 16 à 20 cm. Si la technique de l’isolation par flocons de cellulose est privilégiée, une épaisseur de couche de 16 à 21 cm convient parfaitement. La couche isolante en polyuréthane du toit n’a besoin que de 12 à 14 cm d’épaisseur, car c’est l’un des meilleurs matériaux d’isolation. Bien évidemment, une isolation plus épaisse est possible, auquel cas l’investissement sera récupéré sur le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *